My salope nue pour une bonne baise


Naturellement, quitte à faire des rencontres sans tabous, autant viser un SALOPE, sans quoi le sexe n'aurait pas beaucoup de sens. A tout bien tout honneur, voilà ce que dit le dico du sexe : il s'agit d'une femme méprisable (sic), une garce sans scrupules, une chienne aguérrie, aux mœurs corrompues et immoraux, prête à tout pour réussir et obtenir ce qu'elle veut, avec, en général, une connotation sexuelle.
Se dit aussi d'un homme dans certaines situations : ce mec est un enculé, une salope, qui me la mise profond et sans vaseline (c.a.d. : cet enflure m'a arnaqué de 10.000 balles !).
dans le milieu gay, se faire traiter de salope n'a rien de péjoratif, au contraire.
La salope, ce terme qui vous émoustille, car c'est le genre de meuf qui vous fait bander, mérite quelques explications.

Une salope, c'est quoi ?

Commençons par la salope, celle qui aime le sexe et qui l'assume entièrement répétant à l'envie qu'elle aime jouir, et avec tous ses orifices tant qu'à faire. A tort on parle de partenaire soumise, salace ou lubrique. Même si ce mot peut être employé de façon ludique et croustillante dans de nombreuses pratiques sexuelles, telles qu’on peut les trouver dans les milieux sado-masochistes, échangistes, libertins ou homosexuels, on l'emploit également chez monsieur et madame tout le monde. L'usage peut-être aussi affectueux et romantique : je t'aime, tu es ma gentille petite salope (petite cochonne est pas mal aussi).
On a aussi l'habitude d'y accoler de nombreux adjectifs histoire de colorer certaines particularités de votre partenaire. Grosse salope, petite salope, bonne salope, je vais baiser ton cul de salope etc.

Et la bourgeoise ? Peut-elle être une salope nue ?

Oh la, pas de sectarisme, même la Versaillaise de base peut y avoir droit avant d'aller à la messe. Cette femme peut aussi s'encanailler dans le secret en découvrant que des petites insultes l'excitent (même en allant à confesse). Elle se surprendra à murmurer à l'oreille de Louis (son mari, pas son amant, pas de ça chez nous) : "prends-moi comme une salope". Tout tourneboulé le Louis que le voilà qui se met à turbiner sa bourgeoise à grand coup de pilon; et la Ludivine se met à couiner sans retenu et dans un cri sauvage lui balance : "vas-y maintenant, encule-moi comme une salope". Oubliés les sermons dominicaux et les Ave-Maria !

Vous le voyez, la salope n'a pas de frontière, l'essentiel est de grimper aux rideaux et monter au ciel.

Pour finir et pour la beautée de la langue, voici quelques synonymes qui montrent que la salope peut se décliner à toutes les sauces : biatch (dans le Sud), chagasse (vulgos), chienne (pour celles qui baisent comme des bêtes), dévergondée (jouissif), traînée (ouvrier), pute (fantasme), etc.

© SALOPIOTE le réseau salope   -  Créateur du concept : Adopte Une Salope

 



une salope nue



7 femmes, juste salopes comme on aime, qui baisent en dehors de leurs couples :

Liens et partenaires des salopes du monde entier: